[FR] Comment les stories de Scribus (semblent) fonctionner

Les stories de Scribus sont contenues dans des éléments XML StoryText et comportent en séquence les élements XML suivants :

Élement XML Usage
DefaultStyle Remise à zéro des styles
ITEXT Fragment de texte
para Fin de paragraphe
MARK Marque de référence
breakline Retour à la ligne forcé
trail Fin de story

DefaultStyle remet les styles à zéro et est systématiquement le premier enfant de StoryText (sans doute pour éviter une contamination des styles à la suite d’une erreur).

Comment faire un paragraphe

Les stories de Scribus n’emploient pas d’éléments XML imbriqués, pas plus qu’ils n’emploient d’éléments XML ayant un contenu (tout se passe dans les attributs, c’est une tendance générale du SLA).

On ne peut donc pas repérer un paragraphe parce qu’il constitue un élement XML unique.

Note

En fait si, mais seulement si le paragraphe est vide.

Un paragraphe d’une story Scribus est une séquence de fragments de texte ayant des caractéristiques de mises en forme différentes, de marqueurs de retour à la ligne manuels, de marques de références, se terminant par un marqueur de fin de paragraphe.

Ainsi le paragraphe suivant :

Scribus est un logiciel
libre.

donnera dans une story :

<ITEXT CH="Scribus est un " />
<ITEXT FONT="Arial Italic" CH="logiciel" />
<breakline />
<ITEXT CH="libre" />
<para/>

Et un paragraphe vide donnera :

<para/>
<para/>

…où le premier para est la fin du paragraphe précédent (vide ou non).