Ét.Nadji.fr/

Du code, des mots, des livres.

Parce que je ne suis pas admin-sys

https://www.djan-gicquel.fr/parce-que-je-ne-suis-pas-adminsys

Je fais un constat relativement simple et sans doute partagé par d’autres. Il faut de plus en plus de connaissances pour installer des applications web. Et je parle bien d’applications libres. Il faut souvent avoir un serveur dédié pour pouvoir installer des applications web récentes. Cela devient de plus en plus compliqué avec des modules qui dépendent de nodejs, de docker, de conteneurs et de machines virtuelles diverses et variées.
Mais moi je ne suis pas administrateur système. J’héberge pourtant mon propre serveur (pour des applications non critiques) mais je n’ai pas les compétences ni le temps pour installer vingt machines virtuelles et dix gestionnaires de conteneurs. Et les bénévoles qui sont dans les associations ont encore moins le temps et encore moins de connaissances.

Constat partagé.

D’un côté, avec le « Web 2.0 » (enfin, de surveillance), les compétences techniques des internautes se sont abaissées, mais de l’autre c’est la foire à NPM, aux conteneurs, à toutes les applications libres qui considèrent qu’on a forcément, au moins, un VPS, un accès SSH, des droits root.

On râle sur PHP/MySQL, mais comme les mutualisés proposent ça de base, ça limitait un peu l’investissement nécessaire pour faire un site web et héberger deux, trois services. Il y a masse de bouquins sur LAMP, dont certains comportent même une introduction au HTML et CSS. Et puis on peut tester en local assez facilement.

On m’a déjà dit « bah sinon t’installe ça avec Docker et c’est bon ». Mais et quand puis-je me former à Docker ?

En ce qui concerne la technique, le milieu de l’édition est assez conservateur – comme on produit régulièrement du livre papier, qu’il y a le dépôt légal, l’obligation d’exploitation des œuvres, c’est plutôt sain. C’est aussi pour ça que j’aime XML, ça bouge pas.

🔗 Permalien Partager sur Mastodon