Ét.Nadji.fr/

Du code, des mots, des livres.

Des émissions littéraires sur Youtube et ailleurs

20/06/2016 à 18h
Remarque:
Cet article se veut le premier d’une série d’articles recommandant diverses émissions sérieuses/plus ou moins culturelles. Vous pouvez avoir la liste non-exhaustive (hé, c’est maintenu plus ou moins à la main) de ce genre d’émissions sur la page que je leur ai consacrée. D’ailleurs pour contribuer, c’est .

Mise à jour (avril 2019)

Remplacement de vidéos devenues indisponibles ☹

Sommaire

  1. Les présentations de livres
  2. Sur les adaptations
  3. Ils font plein de choses
  4. Les lectures
  5. Les créatives
  6. Du côté des auteurs

Aujourd’hui, je vais présenter quelques émissions littéraires disponibles sur le net; et comme actuellement, le média de la vulgarisation et de l’émission intelligente, c’est Youtube (Internet n’est pas un média1, Youtube si), il y aura beaucoup de liens vers des chaines de TonCanal2, mais pas seulement. Les contenus produits par les personnes à l’origine des émissions présentées ici ne se limitant pas forcément à de l’audiovisuel, je vous recommande d’aller voir leurs sites respectifs.

« Mais y’a pas mon émission préférée !
— Commentes !
— Mais je les connais déjà !
— Tant mieux pour toi ma gueule ! »

Les présentations de livres

Remarque:
Parce qu’il y en a beaucoup, je ne parlerais pas des booktubeurs / booktubeuses. Je considère — sans pour autant que ce soit un défaut, c’est une question de goût, j’en regarde de temps en temps — que c’est un peu des réunions Tupperware où l’on a remplacé les récipients, les produits cosmétiques par des livres. Et plus le livre présenté est récent, plus ça me gêne, j’ai l’impression de regarder des publicités ciblées.

Alchimie d’un roman

Alchimie d’un roman est à l’échelle de Youtube une vieille chaine (deux ans), toujours en activité. Bientôt 42 épisodes, tous consacrés à des romans (sans blague) des plus classiques aux plus récents.

L’originalité d’Alchimie d’un roman, c’est sa façon de présenter et d’analyser les choses, en associant aux éléments alchimiques les qualités, les caractéristiques d’une œuvre.

« L’eau, le style qui s’écoule;
la terre, le milieu dans lequel le roman s’enracine;
l’air, la fiction qui nous élève; le feu,
le message qui brûle derrière les mots »

S’ensuit un (essai) de résumé du roman en UNE minute, et une analyse de chaque élément alchimique, une conclusion… Le format est tout à fait rodé.

Le Marque-Page

Un peu moins analytique qu’Alchimie d’un roman — un peu moins chiant diront les pénibles — le Marque-Page présente des œuvres en jouant beaucoup plus sur l’animation, l’humour et l’avis personnel, et la comparaison avec des œuvres non-littéraires, comme des films et des jeux-vidéos.

Sur les adaptations

Parce que l’adaptation d’une œuvre littéraire peut complétement changer la vision qu’on en a, parce que les œuvres littéraires influencent les autres arts, il y a des émissions entières sur le sujet.

Comme du papier à musique

Les émissions Youtube, c’est souvent une seule personne aux commandes, mais pour celle-ci, ce n’est pas le cas, puisque pour traiter des relations entre la musique et une ou plusieurs œuvres littéraires, ce sont deux personnes qui s’y collent. Comme du papier à musique, c’est un dialogue entre le présentateur dans son rôle de musicien/mélomane et la présentatrice dans son rôle de littéraire. Et c’est tout à fait plaisant à regarder.

Comme toutes les autres émissions présentées ici, évidemment.

Adaptations

Adaptations se propose de commenter… l’adaptation d’une œuvre littéraire au cinéma. Une émission avec des recherches poussées, un brin d’humour. À voir, donc.

Ils font plein de choses

Ils parlent de littérature, avec plein de formats d’émissions.

Les renards hâtifs

Les Renards hâtifs, c’est toute une équipe de fondus de littérature, équipe proposant aussi bien des émissions sur des œuvres, des littératures spécifiques (mangaaaa), sur les figures de style, les comédies musicales, et j’en oublie… Le tout dans la bonne humeur et dans un humour peut-être un peu trop réservé aux littéraires.

La brigade du livre

Pour faire une Brigade du livre, prenez des gens doués comme Michael Roch, le Fossoyeur du Film et d’autres personnes (désolé, corrigez-moi en commentaire si besoin), mélangez les chroniques littéraires avec une websérie de science-fiction où l’inspiration est une drogue (est-ce un spoiler? je sais pas). Comme la brigade le dit:

Trois programmes sur cette chaîne :
les Chroniques de Kilke, éclaireur de bons trucs à lire,
les interventions du G.I.P.L., websérie musclée et déjantée,
et Pas l'temps de lire, des focus sur un livre ou un auteur en particulier.

L’homme littéraire

Malgré son nom critiquable − sérieusement, y’a pas que des hommes auteurs, l’ Homme littéraire est une chaine récente (15 Avril 2015) qui parle tout aussi bien d’œuvres particulières, que d’auteurs, d’événements de l’histoire littéraire.

Les lectures

Vous voulez des émissions qui limitent leur côté analytiques, et qui préfèrent la lecture?

Alors cette fois, la radio est le média qui le fait le plus ce genre de choses — en même temps, c’est le média qui s’y prête le plus.

Certes, il faut supporter le ton France Culture/France Inter. Mais Ça peut pas faire de mal est une bonne émission avec un bon lecteur. Bon, j’écoute le podcast quand je fais la vaisselle, mais ça ne veut pas dire que c’est sale. Allez voir aussi Une vie, une œuvre ou encore Les papous dans la tête — véritable monument et OULIPO radiophonique.

Sinon, Jaden Kor et François Bon font aussi des lectures de temps en temps.

Les créatives

Ces émissions parlent avant tout de créativité, et parfois littéraire, et à ce titre, elles méritent une place à part. Même si Storyfication a toute sa place ici, j’en parle plus bas, parlons des Chroniques de Jaden Kor et d’Ockam Razor.

Les chroniques de Jaden Kor

Jaden Kor fait aussi de la lecture, mais ce n’est pas son format le plus utilisé. Dans Imaginarium, J.K. prend un genre fictionnel pour base et développe un univers et une histoire à partir de lui. Un travail qui a toute sa place dans l’élaboration d’une œuvre, possiblement littéraire.

Ockam Razor

Dans sa série Pitch, Ockam Razor prend deux mots au hasard, et part de ceux-ci pour créer un jeu, un livre, une musique, un parc d’attraction, une exposition d’art…

L’animation de chaque vidéo est juste somptueuse.

Voyez aussi sa série Mythos, sorte de fiction à la Borges où on découvre progressivement l’existence d’un continent englouti, sa culture, sa science, etc.

Du côté des auteurs

Storyfication

Intégrée dans la chaine Page 42 crée par Neil Jomunsky, cette émission aborde aussi bien des méthodes et des exercices de création littéraires que des notions sur la fiction ou des interrogations sur la place de l’écrivain aujourd’hui.

François Bon

Auteur de son état, François Bon ne fait pas d’émissions en tant que telles, mais ses vidéos, comme ses écrits (personnellement, je l’ai découvert via un de ses essais sur Rabelais), sont souvent très intéressantes. Réflexions, interrogations personnelles, lectures, revues de presse littéraires, journaux, il y a un peu de tout.

Sarcasme de fin d’article

Vous avez remarqué qu’il y a plein de jeuuunes dans ces émissions? Je croyais qu’on lisait plus, oh bah ça alors…

Notes

  1. On tend à confondre Internet et le Web, dont fait partie Youtube. Si le Web peut être considéré comme un média, Internet, en tant que réseau basé TCP/IP et dans une large mesure, DNS, permet bien plus d’applications que cela. Internet n’est pas un média: il est plus que cela. La VOIP, le transfert FTP, les protocoles pair-à-pair comme Bit Torrent, ne sont pas des médias, mais tous utilisent Internet.
  2. C’est beaucoup moins joli en français, Youtube, tout comme Mouvement Quotidien, enfin, Dailymotion.

Commentaires

Pour commenter ce billet, envoyez un mail sur etnadji (at) eml.cc, ou créez-vous votre blog.