Pour m’infantiliser, je lis votre site

Au sujet d’une pratique pénible.

Ce n’est pas une mode nouvelle, certains sites, commerciaux, non-commerciaux, administratifs utilisent de plus en plus des tournures de phrase stupides.

Et il en est une qui m’énerve tout particulièrement, c’est l’usage de la première personne pour dissimuler de l’impératif.

Je fais ce que vous me dites de faire en toute liberté

Genre là:

Comprendre: « pour contacter ton conseiller, va pas dans ton agence Pôle Emploi, de toutes façons, on l’a déplacé ». À noter que ça repasse à l’impératif quand les ordres conseils ne peuvent être suivis.

On notera la logique de déclarer 1 M@IL SUFFIT », alors qu’il faut se connecter au site pour l’avoir, ce mail. Ça doit avoir un avantage pour le Pôle Emploi: savoir quand vous vous êtes connecté et ne pas avoir à vous faire confiance si vous envoyez un mail par vos propres moyens.

Autre exemple, dans le monde merveilleux de la CAF:

Là, l’auteur est instable; la première personne est uniquement employée pour les titres d’étapes. Étapes qui utilisent copieusement l’impératif. Ah, et le webmestre n’a pas su choisir entre le gras et le soulignement pour signifier ses emphases, alors, pas bête, il a utilisé les deux.

« Je » suis libre de me connecter, mais pour cela, je dois suivre vos étapes et vos procédures.

Au passage, on notera l’insistance sur le mot de passe, mais pas sur l’identifiant qui est en fait beaucoup plus difficile à obtenir, surtout si on a changé de CAF 3 fois en quelques années.

Nous sommes dans votre tête

On dirait aussi que certains utilisent la première personne que prouver qu’ils nous comprennent, nous les internautes imbéciles. Par exemple:

Est-ce que j’ai vraiment le choix? Non.

Là, les webmestres ont été originaux, ils ont utilisé l’infinitif pour le bouton de connexion </sarcasme>.

Pour résumer

Chers webmestres, vous qui écrivez ces âneries parce que c’est dans votre contrat:

  • Soyez cohérents, utilisez l’impératif pour l’impératif. Autrement, vous nous infantilisez. C’est pas exactement le genre de message que votre boite de presta’ a voulu vendre. Aucun utilisateur ne vous reprochera d’utiliser l’impératif, surtout sur le site d’une administration.
  • Non, vous n’êtes pas dans notre tête. Faites des sites ergonomiques, mais pas avec ces tournures-là. Elles rendent vos sites creepy.

Aucun commentaire.