La cloche de Youtube? Je m’en fous!

Personnellement, je me fous de la cloche de Youtube, je suis les chaînes via RSS, sans avoir de compte Google, et je vais vous montrer comment faire pareil.

Le ton de cet article est un peu… relâché.

C’est une chose qui n’aura pas échappé à ceux qui passent régulièrement du temps sur Youtube: depuis quelques temps, tous les youtubeurs vidéastes diffusant via Youtube nous ordonnent recommandent gentiment « d’activer la cloche » pour « être notifié de chaque vidéo et de n’en manquer aucune ».

Pour le pourquoi du comment de la cloche, le moteur de recherche trouvons.org est votre ami, c’est pas le sujet de ce billet.

Personnellement, je me fous de la cloche de Youtube, je suis les chaînes via RSS, sans avoir de compte Google, et je vais vous montrer comment faire pareil.

Pourquoi faire ça?

D’une part, cela m’évite de flâner quand je n’en ai pas envie. Car non, je n’ai pas forcément toujours envie de me lancer une vidéo avec un minimum de qualité, et puis de me demander deux heures plus tard comment j’en suis arrivé à voir une vidéo de reggae allemand. D’autant plus que les tendances Youtube sont conçues pour me faire perdre mon temps, et raconter n’importe quoi.

D’autre part, et ça étonnera les apôtres de la mobilité-consommez-Internet-partout, mais il existe encore des coins où il vaut mieux télécharger sur le disque dur (parce que oui, techniquement le streaming, c’est du téléchargement) ses vidéos si on a envie de les voir en bonne qualité, ou simplement sans coupures. Les promesses de la fibre Internet partout sur le territoire français, moi qui suis beauceron et viens de coins où le téléphone a déjà du mal à passer, ça me laisse froid - ou ça m’exaspère, je sais pas ce qui est le pire.

En bonus, si vous téléchargez, vous n’avez pas de publicités. Sauf si vous suivez des chaînes qui font des « opérations » de placement de produit mais-qui-gardent-évidemment-leur-liberté. Sinon pour bloquer les pubs, il y Adblock, uBlock Origin. Évitez Adblock, leur modèle économique est de laisser passer des pubs.

Comment faire?

Atom / RSS, gné?

En utilisant des flux RSS1 (et/ou) Atom. Les flux RSS et Atom sont, techniquement, des fichiers régulièrement mis-à-jour. Cela permet, à ceux qui s’abonnent à ces fichiers (via leur adresse), d’être au courant des nouveautés.

Ces nouveautés peuvent être de toutes sortes: articles de blog, vidéos, musique… Par exemple, ce blog a une adresse RSS: https://etnadji.fr/blog/rss.php, et une adresse Atom: https://etnadji.fr/blog/atom.php. Si vous ouvrez les deux adresses avec votre navigateur, vous verrez qu’il y a peu de différences entre les deux. Les différences sont des détails techniques que Wikipédia pourrait vous expliquer.

Ce que vous verrez aussi, c’est les articles de mon blog, sans l’habillage de celui-ci. RSS & Atom vous donnent accès au contenu. Et avec le logiciel approprié, un aggrégateur, il est possible de lire ce contenu plus tard. C’est génial pour faire de la veille, faire sa propre revue de presse - ou se détendre le soir avec les vidéos téléchargés le matin.

Avec un aggrégateur, on n’est pas obligé de voir tout immédiatement, mais on rate rien non plus. La tendance de Youtube à nous inciter à regarder ses vidéos dans l’urgence (c’est son modèle économique, modèle partagé avec TF1) disparait.

Et Youtube là-dedans?

Eh bien Youtube fournit des flux RSS pour chaque chaîne et playlist. Mais ils sont un peu cachés.

Prenons la chaîne de Gorkab, un excellent vidéaste qui s’intéresse à l’image de synthèse au cinéma, et qui a récemment sorti une vidéo sur l’histoire du morphing.

En récupérant l’adresse de la chaîne, et en connaissant comment Youtube forme ses flux RSS, on obtient le flux RSS qui lui correspond:

https://www.youtube.com/feeds/videos.xml?user=Gorkab

Alors si vous ne savez pas comment retrouver le flux d’un vidéaste, j’ai fait un minuscule outil qui vous le donne. Allez sur la page d’accueil de la chaîne qui vous intéresse, récuperez l’URL et collez là, cliquez sur « Obtenir le flux RSS », et le tour est joué.

Et je lis ça où?

RSS et Atom permettent de suivre des journaux, de la musique, de la vidéo… et donc les aggrégateurs se sont spécialisés: certains ont opté pour le tout texte/image, d’autre pour la vidéo et la musique.

On va opter pour un aggrégateur de la seconde catégorie, mais si voulez faire votre propre revue de presse avec RSS, le principe reste le même: récupérer l’adresse d’un flux, le fournir au logiciel, et lire quand on veut. Essayez RSSOwl sous Windows et Mac2, Liferea ou Akregator3 sur GNU/Linux.

Mais dans le cas présent, on veut un aggrégateur musique/vidéo, donc on va prendre gPodder.

capture d’écran gPodder
C’est beau

Alors, l’interface vue plus en détail (la mienne est en anglais, parce que j’ai la toute-toute dernière version, mais vous pouvez l’avoir en français, évidemment):

capture d’écran gPodder
Cliquez pour voir l’image plus en détail

On télécharge/regarde/supprime les épisodes avec le menu qui s’ouvre au clic droit dessus.

Pour ajouter le flux RSS de la chaîne Youtube (ou d’un autre podcast), c’est là:

capture d’écran gPodder

Une fois l’adresse du flux entrée, gPodder va charger les épisodes et vous demander lesquels télécharger. Faites ce que vous voulez…

Ne pas télécharger

Bon, en dépit de ce que j’ai expliqué, vous ne pouvez ne pas vouloir télécharger ces vidéos. Alors dans ce cas, il faut aller dans les préférences de gPodder (Menu Podcasts > Préferences). Et activer l’extension « "Ouvrir le site" dans le menu contextuel de l’épisode », en cochant sa case:

capture d’écran gPodder
Ma décoration de fenêtre est austère. Parce que Ion3.

Une fois que c’est fait, avec un clic droit sur l’épisode, on peut accéder à la page web qui va bien:

capture d’écran gPodder
Baudelaire + Lovecraft <3

Récupérer tous ses abonnements Youtube en flux RSS

À en croire Google, c’est possible.

Une fois le fichier (avec une extension OPML) télécharger, on pourrait le fournir à gPodder via le menu Souscriptions [visible plus haut] > Importer à partir d’un fichier OPML.

Je sais pas comment finir ce billet. Alors une vidéo pour vous.

Et avec le flux RSS de la chaîne en question, parce qu’il faut rester cohérent.



  1. Un article plus long sur les RSS pour ceux que ça intéresse.

  2. RSSOwl fonctionne aussi sur GNU/Linux, mais il n’a pas ma préférence face aux autres.

  3. C’est un logiciel KDE, donc il faut qu’il ait un -k dans son nom. Du coup, tous les logiciels de KDE ont un nom qui ressemble à une caricature d’accent nazi. Achtung Kdenlive Akregator Krita Okular verboten!


2 commentaires.

PifyZ - à 19:23:10

Article très intéressant, je suis récemment passé d'un compte Google pour mes abonnements à l'utilisation de QuiteRSS, ceci afin de ne plus dépendre de Google pour cette partie et surtout pouvoir être sûr de ne rater aucune vidéo que l'algorithme aurait décidé de me cacher (ça m'est déjà arrivé).

J'ai profité de cette migration pour basculer tous mes abonnements de NewsBlur vers QuiteRSS. Et l'avantage avec le fichier OPML c'est qu'on peut changer facilement de logiciel si on le souhaite.

J'espère en tout cas que Google ne décidera pas un jour d'arrêter les flux RSS pour les chaines et j'espère aussi que le flux RSS persistera dans le temps, qu'il arrivera à combattre les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, car le RSS présente tellement d'avantages par rapport à ces réseaux (choix de l'interface, pas d'obligation d'avoir un compte, meilleur respect de la vie privée, neutralité de l'affichage, centralisation des abonnements, etc.).

etnadji - à 17:48:54

@PifyZ : J’ai testé récemment QuiteRSS, et je le trouve un peu léger au niveau des filtres que l’on peut mettre en place. Dans le cas des RSS de Youtube, c’est pas très grave, vu qu’on veut précisément ne rien rater, mais pour faire de la veille, c’est pas encore ça. RSSOwl est bien à ce niveau là, mais n’est plus maintenu -_-

Le problème, c'est précisément que les avantages du RSS sont ceux qu’un site ayant tout intérêt à centraliser **ne veut pas** que ses visiteurs emploient. Youtube a déjà bien dégradé ses flux RSS…

Par ailleurs, on peut très diffuser du contenu payant avec RSS, qui a les fonctionnalités d’authentification pour ça.