Minetest, un minecraft-like démocratique, mais pas que

Minecraft est un très bon jeu. Mais on pourrait faire mieux, non?

Minecraft

MAJ: Capture d’écran de Minetest en mode de jeu « Minetest » (refonte du site officiel)
À moins que vous n’ayez passé les quatre dernières années dans une caverne, vous avez surement entendu parler de Minecraft, ce jeu-vidéo où l’on mine, où l’on fabrique, où l’on perd tout à coup de creeper. Seulement, Minecraft a ses inconvenients:
  • Il n’est pas sous licence libre; même si son créateur, Notch avait déclaré ne pas s’opposer à élever Minecraft dans le domaine public (il trouve la GNU GPL « draconienne ») lorsque le jeu aura été déserté, dans la situation actuelle, avec trois versions du jeu, dont une sur Xbox, ce n’est pas près d’arriver. Edit: Mojang appartenant désormais à Satan Microsoft, l’espoir de voir Minecraft sous GNU GPL est réduit à néant (voir moins).
  • Il rame. Étrangement, il faut un bon ordinateur pour y jouer. Preuve s’il en est qu’il n’est pas besoin de bons graphismes pour créer un bon jeu, et un jeu relativement complet. Comme l’est un de ses inspirateur, Dwarf Fortress. D’ailleurs si ce jeu-là vous intéresse, je parle de mes parties ici.
  • Puisqu’il repose sur du logiciel privateur, on ne peut s’opposer à l’introduction de certains contenus. Par exemple, la différenciation des nourritures pour les animaux, alors que le blé faisait très bien l’affaire. Ou les chevaux. Pardon; avec le nouveau client, on peut jouer à un Minecraft sans ces « features » là, mais le jeu ne sera pas à jour pour le reste.
  • Le jeu se heurte aux inconvénients de son langage de programmation…c’est à dire Java. Java. Cette horreur. Il existe même un livre pour celui qui voudrait s’atteler à l’écriture d’un mod pour Minecraft, vu qu’il n’y a pratiquement pas d’API.
  • Les mods sont juste chiants à gérer. Il faut un gestionnaire externe pour cela. Les texture packs, à la base, il fallait modifier le fichier jar de Minecraft pour les utiliser.
Minecraft reste tout de même un très bon jeu. Mais on pourrait faire mieux, non?

Minetest

Minetest (mode de jeu « Minetest »)

Minetest, lui, est un jeu inspiré par InfiniMiner, Dwarf Fortress… et Minecraft.
Minetest corrige certains défaut de Minecraft:
  • Il est sous licence libre
It is Free and Open Source Software, released under the LGPL 2.1 or later, available for Windows, Mac OS X and Linux.

  • Il n’y a pas de limite de hauteur et de profondeur de terrain dans Minetest.
  • Vous avez le contenu que vous désirez.
  • Les mods sont simple à faire, simple à gérer.
Ouais, en fait, ce n’est rien qu’un simple clone!
Non. On peut dire de Minetest qu’il est un minecraft-like. Comme on peut qualifier des jeux de roguelikes alors qu’ils sont désormais très éloignés du jeu Rogue, que plus grand monde ne connait. Peut-on même dire que Minetest est effectivement un jeu?

Minetest est un moteur

Là où Minecraft essaie de créer un jeu cohérent, médiéval fantastique pro-zombie, Minetest est un fabuleux bordel parce qu’il est surtout un moteur de jeu. Il fournit à peu près tout ce qui est véritablement nécessaire pour se faire un minecraft-like qui peut s’éloigner fortement de son modèle original. Ou aboutir à un clone amélioré. Et c’est très bien.
Le moteur est codé en C avec Irrlicht pour ce qui concerne la gestion de la 3D.
De ce fait, Minetest est bien plus rapide que Minecraft, nécessite bien moins de ressources, tourne sur de vieux ordinateurs sans problèmes:

Minetest is designed to be simple, stable and portable. It is lightweight enough to run on fairly old hardware. It currently runs playably on a laptop with Intel 945GM graphics.

Minetest a été conçu pour être moddable très facilement et est sous licence GNU LGPL. Jettez un œil ou deux au wiki dédié au developpement de Minetest. C’est plutôt bien documenté, bien expliqué.

Minetest est un jeu, voire plusieurs

Quelques modifications et voici la Station Spatiale Internationale avec une gravité différente ingame.

On peut résumer Minetest en trois éléments: le moteur, les mods, les modes de jeu.

Les mods

Le moteur, j’en ai déjà parlé. Tout le contenu de Minetest accessible au joueur, toutes les dynamiques non-incluses dans le moteur, tout cela n’est qu’un amas de mods.

La terre? C’est un mod, les blocs définis par le mod base.
Les outils de base? Pareil.
Les escaliers? C’est le mod stairs.
Les blocs de laine? C’est le mod wool.
Le seau? C’est le mod bucket.

Les mods sont codés en Lua, à partir de l’API de Minetest. L’API est bien faite.

Si vous ne savez pas programmer en Lua, sachez que ce n’est pas dur. Vous pouvez créer vos propres blocs en un quart d’heure, temps de création des textures compris, je parle d’expérience[1]. D’autant qu’il est possible de comprendre comment fonctionne un mod par simple observation de son code (et modification empirique).
Les mods peuvent aller de la désactivation de la noyade (enfin, des dégats de noyades, désormais actifs par défaut), à l’ajout de centaines de minerais, de blocs, d’outils, à des systèmes d’agriculture. Le mod mesecons, qui implémente la redstone sous le nom de mese (un bloc jaunâtre), est plus complet que son modèle original: cables de meses verticaux, portes logiques en un seul bloc, détecteurs de joueurs, blocs désactivables, détecteurs d’eau, blocs capables de se déplacer sur un axe de cables de mese…

Sinon vous pouvez toujours vous prendre pour Midas.

Les modes de jeu

Minetest propose deux modes de jeu (mods regroupés pour créer une expérience précise), « Minimal » et « Minetest ».

« Minimal » sert à tester le moteur et les mods que vous créez, et c’est à peu près son seul intérêt.
« Minetest » est le mode de jeu vanilla, celui auquel on joue par défaut; il ne contient, délibérement[2], que peu de choses: les matériaux de base, son générateur de monde, des arbres, les outils de base; aucun mob, aucune gestion de la faim, une gestion de la santé si vous ne désactivez pas les dommages. Pourquoi? Parce que le joueur n’en veut pas forcément. Tous les joueurs ne veulent pas se faire agresser, perdre leur inventaire alors qu’ils viennent de finir leur cathédrale.

Là où cela devient marrant, c’est que vous pouvez créer vous-même vos modes de jeu.
C’est d’une simplicité déconcertante:
  • Un dossier principal au nom de votre mode de jeu
  • Un fichier pour préciser le nom du mode de jeu à Minetest
  • Un dossier mods, dans lequel vous copiez tous les mods qui vous intéressent.
  • Un dossier menu facultatif, pour changer ou non l’apparence du menu de Minetest.
  • Vous collez votre dossier principal dans le dossier contenant les modes de jeu. C’est bon. Bon appetit.
Il y a de cet fait une plèthore de modes de jeu créés par les joueurs.
  • Ceux qui ne sont qu’un simple pré-paramétrage de jeu selon le gout du joueur.
  • Ceux qui imitent Minecraft. Dans Minetest, il n’existe pas de bloc de table de craft par défaut: le menu d’inventaire a une table intégrée, en 3x3 où les items posés restent. Les blocks et objets s’empilent jusqu’à 99. Il n’existe pas de bedrock de base.
  • Ceux qui implémentent un mode typé « survie », avec ses variantes (apocalypse zombie, survie démarrant durant la préhistoire).
  • Ceux qui proposent une expérience en multijoueur: Hunger Games Battle Royale, Capture du drapeau…
  • Des modes de jeu plus bizarres; par exemple, OCD: la complexité du graphisme d’un élément dépend de la complexité du craft nécessaire pour l’obtenir. Le paysage en devient uniforme et tout ce qui est créé par le joueur visible.

Le mode de jeu OCD.

Minetest est une communauté

Minetest est fait par ceux qui y jouent. Le jeu n’est connu que par eux, n’évolue que par eux.
De là le fait que l’on vise le maximum d’interopérabilité entre les mods. De là le fait qu’un mod vegan existe (tellement immoral de consommer de la viande dans un jeu, m’enfin…). J’aime bien l’esprit du forum de Minetest, il y en a un qui trolle un peu, un autre qui décrit comment intégrer la bouffe végan dans un autre mod. Et au final, le jeu avance.
Vous voulez une meilleure génération du terrain? Lisez la doc’ et vous parviendrez à en faire une plutôt cool.

En définitive?

Jouez-y.

[1] − Cette année (2014), j’ai visité le château de Blois et il m’est venu l’idée saugrenue de photographier les carrelages et leurs motifs pour en faire un mod Minetest. En un quart d’heure, c’était plié.

[2] − En fait, ce mode de jeu est désormais gelé, c’est à dire qu’il ne sera plus modifié, si ce n’est pour l’adapter aux changements de l’API. Lorsque ce gel a été annoncé, certains ont cru à tort que Minetest cessait d’être développé. Dans la foulée, un mode de jeu « Minetest Next » a été créé en le forkant.


Aucun commentaire.